Calanque de Morgiou à Marseille

Nos sorties en mer au départ de Marseille

Les Calanques de Cassis

Visite des Calanques de Marseille-Cassis

Depuis le Vieux-Port de Marseille, nous traversons la rade sud jusqu’à la porte des Calanques.
« La Baie des Singes » est un passage naturel d’une beauté exceptionnelle entre l’île Maïre et le cap Croisette. Notre visite se prolonge ici dans un décor naturel où nous évoluons sous voiles comme les premiers navigateurs qui découvraient de nouveaux horizons.
Les Calanques de Marseille s’étendent sur plus de vingt kilomètres de côtes entre le village des Goudes, quartier au sud-ouest de la ville de Marseille, et Cassis. C’est un des sites les plus remarquables de France, et une zone majeure de ressources naturelles et d’activités sportives. Ces Calanques sont le terrain de prédilection de la Goélette Alliance. En 2012, le massif des Calanques est devenu un Parc national auquel La Goélette Alliance a un accès privilégié. Le décor est majestueux entre les falaises calcaires qui surplombent les criques sauvages et les anciens petits ports de pêche où se nichent les cabanons, modestes habitats typiquement provençaux.
Au-delà de la fameuse grotte COSQUER (aujourd’hui fermée au public), d’autres grottes marines font partie de nos itinéraires courants comme la grotte bleue et la grotte du Capelan.
Le mot calanque (du provençal calanco) désigne une vallée creusée par une rivière, puis récupérée par la mer.
Les innombrables fossiles incrustés dans le calcaire témoignent d’une histoire qui a commencé, il y a plus de cent millions d’années, par l’accumulation de sédiments au fond de la mer, puis par un soulèvement à l’ère tertiaire, époque de la formation des Alpes. L’érosion a accentué les fractures, pour donner naissance au relief tourmenté que l’on observe aujourd’hui.

Liste des Calanques d’Ouest en Est – Source Wikipédia: Calanque de Callelongue, Calanque de la Mounine, Calanque de Marseilleveyre, Calanque de Podestat, Calanque de l’Escu, Calanque de Sormiou, Calanque de la Triperie, Calanque de Morgiou, Calanque de Sugiton, Calanque du Devenson, Calanque de l’Oule, Calanque d’En-Vau, Calanque de Port-Pin, Calanque de Port-Miou

Les Iles du Frioul

La baie de Marseille et les Iles du Frioul

De l’Estaque aux Goudes en passant par l’archipel du Frioul. Pomègues, Ratonneau et le Château d’If.

« Marseille, à dire vrai, on ne peut l’aimer qu’ainsi, en arrivant par la mer. Au petit matin. A cette heure où le soleil, surgissant derrière le massif de Marseilleveyre, embrasse ses collines et redonne du rose à ses vieilles pierres. On voit alors Marseille comme Protis le Phocéen la découvrit.
Et qu’importe si c’est exagérer de dire ça. Marseille exagère, toujours.
C’est son fond. Et, dans le fond, rien n’a changé depuis ce jour-là. Il suffit simplement d’arriver de Corse, en ferry, pour renouer avec cette histoire. Ou, plus simplement encore, de revenir d’une nuit de pêche au large de l’Estaque. Quand la rade vous ouvre ses bras, alors, alors seulement, on découvre le sens, éternel, de cette ville. L’accueil. »
Jean-Claude Izzo,  Marseille.

Aux portes de Marseille, les îles du Frioul, quatre blocs de calcaire balayés par le mistral, abritent les vestiges de son passé : les îles de Pomègues et de Ratonneau constituaient l’étape obligatoire de la quarantaine pour tous les bateaux venant d’Afrique et d’Asie.
Quant au Château d’If, magnifique forteresse érigée par François Ier, il est resté célèbre grâce au roman d’Alexandre Dumas Le Comte de Monte-Cristo et veille sur l’île Degaby

Liens sur Marseille et la Rade – Sources Wikipedia: L’Archipel du Frioul, L’Île de Pomègues, L’Île de Ratonneau, Le Château d’If, L’Estaque, Le Vallon des Auffes, Les Goudes.

L'archipel de Riou

L'archipel de Riou

Un site exceptionnel depuis lequel on bénéficie d’un panorama sur l’ensemble du massif des calanques, de l’île Maïre jusqu’au Bec de l’Aigle.
Nous vous ferons découvrir un paysage sauvage dans une réserve naturelle accessible uniquement en bateau et vous proposerons un mouillage dans un lieu privilégié tel que la calanque de Monasterio, de Fontagne ou de Pouars.
Le Parc national a établi dans cette aire des « zones de non prélèvement » où tout type de pêche est interdit. Nous pouvons aujourd’hui en constater les bienfaits : les poissons que l’on peut observer sont plus nombreux, plus variés, et les spécimens de plus grosse taille.
Ces îles constituent un véritable sanctuaire pour de nombreuses espèces rares, tant animales que végétales, et constituent un patrimoine naturel reconnu à l’échelle européenne.
L’île de Riou est aussi appelée l’île aux Oiseaux. C’est un site de première importance pour la reproduction des oiseaux marins français tels que le puffin cendré, le puffin de Méditerranée et l’océanite tempête.

L’archipel est aussi un lieu historique de l’archéologie sous-marine. C’est ici que le commandant Cousteau et le professeur Fernand Benoît organisent, dès 1952, les premières fouilles archéologiques sous-marines dirigées depuis la surface. Ils découvrent des épaves et leurs cargaisons d’amphores gréco-italiques et romaines datant pour les plus anciennes du début de IIe siècle avant J-C.

Vue de la Côte Bleue

Les Calanques de la Côte bleue

La Côte Bleue, située à l’ouest de Marseille, est la portion du littoral qui va de l’ Estaque à la Couronne. Cette « Côte Bleue », dont le nom fait référence à la couleur des eaux qui entourent le massif, est un endroit idéalement abrité quand le Mistral souffle.

Les plages sont moins connues que celles des calanques de Marseille et Cassis et ne font pas partie du Parc national des Calanques. Pourtant, les marseillais aiment autant les plages de l’ouest de la ville que celles de l’est et les plus chanceux y possèdent un cabanon.
Les calanques de la Côte Bleue sont très prisées des amateurs de plongée, qui ne manquent aucune des célèbres « oursinades ».

Les routes sont peu nombreuses et les accès sont assez difficiles : la découverte par la mer reste donc le meilleur moyen pour profiter de cette côte splendide aux points de vue remarquables sur la rade de Marseille et l’archipel du Frioul. Les petits ports de La Vesse, Niolon, Méjean, Figuières ou La Redonne sont typiques de l’esprit des Calanques.
De Carry le Rouet à La Couronne, la côte devient moins accidentée et le bord de mer est plus orienté vers le tourisme balnéaire. C’est à La Couronne que l’on trouve les plus belles plages de sable de la Côte Bleue.